Recette / Le Kimchi coréen - GOODY BLENDY
3312
post-template-default,single,single-post,postid-3312,single-format-standard,bridge-core-1.0.6,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Recette / Le Kimchi coréen

C’est quoi le Kimchi ?

Plat traditionnel de Corée du Sud, il rencontre de plus en plus d’adeptes en France. Kimchi signifie  » légumes submergés ». Cela vous donne déjà un indice de la recette qui va suivre. Il existe de nombreuses déclinaisons du Kimchi. La recette la plus populaire se compose de chou chinois, de piment, d’ail, de gingembre et de divers légumes. On le retrouve dans de nombreux plats, c’est un accompagnement incontournable de la cuisine coréenne.

Les + nutrition :

La fermentation 

Ce plat ancestral a été élaboré dès son origine pour conserver les légumes en hiver en Corée. Le fait de faire mariner les légumes permet de créer un processus de fermentation, très intéressant pour l’organisme.

En effet, la santé de notre microbiote est déterminante dans l’équilibre de notre organisme et le bon fonctionnement de notre système immunitaire.  La consommation d’aliments fermentés permet de renforcer la flore intestinale en apportant de « bonnes » bactéries et en débarrassant les intestins des bactéries néfastes qui peuvent être à l’origine de nombreux troubles de la santé.

La lacto-fermentation permet également d’enrichir les légumes en vitamines C , K et A.

Lacto – fermentation : Comment faire ?

La lacto-fermentation est un procédé utilisé depuis des siècles pour conserver les aliments. Pour lacto-fermenter des aliments, la recette est très simple, il suffit simplement de prendre des légumes crus, du sel marin naturel, de l’eau filtrée et de disposer le tout dans un bocal hermétique. Il faut ensuite patienter quelques semaines le temps que la fermentation se lance et le tour est joué !

  • Pour créer une saumure, il faut 30g de sel marin pour 1L d’eau
  • Bien tasser les légumes dans le bocal et remplir de saumure jusqu’à 1cm du bord
  • Fermer hermétiquement avec le joint caoutchouc en place et laisser fermenter 1 semaine à température ambiante puis laisser le pot au frais ( entre 12 et 15 degrés idéalement) . Une fois que la fermentation est stabilisée, on voit un léger dépôt blanc au fond du bocal. On peut manger les légumes après 3 à 4 semaines de fermentation.
  • Il se peut que le liquide déborde lors de la fermentation. C’est tout à fait normal.
  • Une fois le bocal ouvert, il se conserve plusieurs semaines au réfrigérateur.

La recette

Ingrédients : 

Pour un bocal de préparation

1/2 chou chinois

1 cas de sel marin

1 carotte

6 radis roses

1 gousse d’ail

3 cm de gingembre

1/2 citron

1 cac de piment en flocons

2 cas de tamari

1 bocal stérilisé*

Préparation : 

1/ Détachez une feuille du chou chinois et dénervez-la. Réservez.

2/ Coupez le demi chou en lamelles assez fines.

3/ Disposez les lamelles dans un saladier avec le sel. Ajoutez de l’eau filtrée afin de recouvrir le chou. Laissez mariner à couvert pendant 24h. Bien rincer et égoutter.

4/ Mixez le piment, l’ail et le gingembre. Ajoutez le jus de citron, le tamari et le vinaigre de cidre.

5/ Râpez la carotte et coupez les radis en tranches fines

5/ Mélangez le tout : chou + carottes + radis + préparation ail, gingembre, piments, tamari, vinaigre de cidre.

6/ Bien tasser la préparation dans le bocal pour chasser l’air au maximum.

7/ Disposez la feuille du chou chinois sur la préparation comme un couvercle.

Option 1 –  Marinade : Laissez reposer la préparation pendant 24 heures à température ambiante en fermant le bocal et conserver au réfrigérateur.

Option 2 – Fermentation  : Ne fermez pas le bocal et recouvrez-le d’un tissu propre. Laissez fermenter pendant 3-4 jours à température ambiante.

Conservez au frais par la suite pendant 1 à 2 semaines.

*Versez de l’eau chaude dans le bocal.

Pour une fermentation plus longue : 

Suivre la même recette et ne pas égoutter l’eau dans laquelle le chou a reposé pendant la nuit. Rajouter à cette préparation : le piment, ail , gingembre, oignon, tamari, légumes râpés ou en julienne. Disposer dans un bocal hermétique et bien tasser. Fermer et suivre le procédé de lacto-fermentation classique. Laisser reposer 3 semaines.

Cette recette a été réalisée en partenariat avec Les Jus Paf. Elle se marie à merveille avec leur gaspacho rouge à base de griottes, tomates, pignon de pin et échalotes.

 

N’hésitez pas à partager les photos de vos préparations sur Instagram avec le hashtag #blendityourself

Tags: