Réflexions / Le "tout healthy" est- il vraiment healthy ? - GOODY BLENDY
2857
post-template-default,single,single-post,postid-2857,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Réflexions / Le « tout healthy » est- il vraiment healthy ?

Aujourd’hui tout est healthy.

On vit healthy, on mange healthy, on respire healthy, on bouge healthy… Mais que se cache vraiment derrière cette terminologie ?

Force est de constater que le mode de vie healthy s’est introduit de manière significative dans nos sociétés. On croise à chaque coin de rue dans les grandes villes,  des petits cafés – restaurants healthy et autres boutiques bien-être (pour mon plus grand bonheur d’ailleurs) . Les marques et influenceurs surfent sur la vague de cette tendance mais la vision délivrée du healthy est-elle toujours juste ? Pas si sûre.

En parcourant les réseaux sociaux, on peut sentir une certaine recherche de la perfection. On aime faire du beau et on se montre sous son meilleur jour. On aime plaire pour obtenir une certaine reconnaissance et légitimité auprès de la société.

Instagram inspire, fait rêver mais ne montre pas la vraie vie. La perfection n’existe pas en vrai chez nous autres humains et s’il elle existait elle ne serait pas healthy du tout ! Pourtant j’ai parfois l’impression que cette exposition à cette « perfection permanente » est devenue chez certains un objectif de vie et pour d’autres, au contraire, provoquerait des frustrations ou serait même un frein qui les empêcherait de plonger dans ce monde du bien-être de peur de ne pas être à la hauteur.

Il est important pour moi de préciser que je suis persuadée que cette recherche de perfection régulière est néfaste pour la santé. Le contrôle omniprésent et ses dérives comme l’orthorexie ne sont en aucun cas healthy car on oublie complètement la notion de joie et de plaisir, piliers fondamentaux de la bonne santé d’un individu.

A force de vouloir répondre à des codes dictés par les tendances, la vie des influenceurs et l’esthétisme des messages marketing et publicitaires, on risque de perdre la singularité et l’authenticité de son être.

Pourtant il me semble que tout cela est contradictoire avec le fait d’être en santé qui consisterait, à mon sens,  à l’expression libre de toutes les facettes de notre être.

Nous sommes tous des êtres uniques avec des besoins spécifiques. Nous avons évidemment des bases à connaitre et à intégrer pour être en bonne santé mais une fois ce cadre de connaissances acquis et intégré, il s’agit de se l’ approprier et trouver son propre équilibre.

Je vois le bien-être comme un voyage, une expérience de chaque instant mais pas comme une destination , un but à atteindre. La vie n’est pas linéaire et il arrive de faire de faire des écarts à certains moments qui nous éloignent un peu d’une certaine hygiène de vie. Cela ne sert à rien de culpabiliser et serait encore plus néfaste. Ce que j’ai compris avec le temps c’est que la clé de la santé repose dans la recherche de cet équilibre qui respecte notre être dans toute sa globalité : Corps / Âme / Esprit. Et plus on se rapproche de cet équilibre moins les écarts se creusent et cela se produit tout naturellement.

Alors oui, on peut faire parfois la fête, un peu trop manger, boire, ou ne pas faire de sport. Ce n’est pas grave et cela ne fait pas de nous une personne à bannir du monde merveilleux du healthy,  à partir du moment où cela s’inscrit dans un rythme de vie équilibré. Je suis moi-même une bonne vivante, j’aime croquer la vie à pleines dents et je ne me prive pas et je sais lâcher prise quand il le faut . Dans la joie et en conscience. Ne pas le faire serait pour moi une vie pleine de frustrations et d’ennui et je pense que ma santé en prendrait un sacré coup.

D’ailleurs j’ai adoré cette phrase entendue en cours ce weekend qui illustre bien ces propos : « Il vaut mieux manger un steak frites dans la joie que des carottes bio dans la colère ». Personnellement je ne mange pas de viande mais j’aime beaucoup cette image que je vous partage avec plaisir.

Tout cela pour dire : Arrêtons de nous priver et d’être durs avec nous-mêmes ! Soyons authentiques, recentrons-nous sur ce que nous sommes et prenons soin de nous. Commençons par étapes et acceptons de ne pas être parfaits.  Inspirons-nous de toutes les bonnes vibes du healthy qui envahissent la société mais ne nous laissons pas emprisonner par elles. N’oublions pas de vivre dans la joie pour rester en santé !

(c) Raj.Bundhoo

Cela peut aussi vous intéresser :

Recette / L’eau aromatisée : Et si on prolongeait l’été? Ce n’est pas parce que l’été est passé qu’il ne faut plus s’hydrater… Et pour garder ses bonnes habitudes et éviter de tomber dans le...piège des boissons industrielles et sodas hyper sucrés, on a décidé d’opter pour l’eau naturellement aromatisée...
Recette / Petits Sablés de Noël gingembre & épices L'hiver s'installe, Noël approche et les envies de petites douceurs sucrées et épicées se font de plus en plus présentes. Chez vous aussi ?...;) Personnellement j'adore les petits sablés et c'est toujours un grand moment de plaisir de ressortir mes emportes pièces préférés.
Recette / Un apéritif d’été en toute légèreté ! Lors d'un apéritif improvisé, j'ai eu envie de faire des greens rolls à base de courgette, petits pois, menthe et miso. En ces grandes chaleurs,...il fallait trouver des petites choses à grignoter légères et fraîches. Pari réussi avec cette recette !